• Pedron Soizic

Des ours qui valent de l'or !

Dans un vieux grenier ou au fond d’un garage, on y découvre généralement des cartons regorgeant des jeux et jouets de notre enfance.

Des souvenirs et de la nostalgie nous envahissent : on se remémore notre premier dessin qui au final ne ressemble à pas grand-chose ; à notre première poupée où l’on expérimentait de drôle de coiffure ; à notre premier jeux de société où l’on était le meilleur car l’on connaissait toutes les réponses à force d’y jouer. Mais sachez que certains jeux et jouets sont de véritable trésor qui peuvent valoir plusieurs milliers d’euros.

L’ours de notre enfance est celui qui possède la plus grande valeur sentimentale, mais il existe quelques oursons qui valent cher, très cher ! Notamment dans les collections "Steiff", voici quelques exemples.

L'ours chauffe-biberon - 28 000€

L’ourson chauffe-biberon est unique parce que comme son nom l’indique, il possède sur le devant une ouverture pour y glisser un biberon. Ces oursons n’ont jamais vraiment connu de succès, et donc seul un très petit nombres furent produits par Steiff vers 1910. Leur rareté explique le prix élevé.

L'ours Will - 51 700€

Cet ourson en mohair brun cannelle porte une broche en argent sur laquelle est inscrite son nom : Will. Il est sorti vers 1908. Il s’en est vendu un exemplaire aux enchères en 2004 – en très bonne condition, étonnamment. Et il a atteint un très bon prix !

L'ours Blue Elliot - 58 000 €

On pense que l’ourson Elliot a été créé pour Harrod’s le grand magasin anglais. Il aurait fait partie d’un