L'ours de Ploëzal (Côtes-d'Armor), une légende ?

1 May 2019

 En octobre 1987, un ours a défrayé la chronique dans la petite commune de Ploëzal, entre Guingamp et Tréguier (Côtes-d'Armor). Une histoire rocambolesque !

 

Une drôle d'aventure à Ploëzal !

 

De nombreux témoignages se font entendre sur un mystérieux animal qui ressemblerait à un ours. Une battue est, alors, organisée dans la campagne de Ploëzal, à la recherche de cet animal qui hante le secteur depuis plusieurs semaines. Les grands moyens sont déployés. Des gendarmes sont mobilisés, un périmètre est bouclé et des filets sont tendus près de l’endroit où la bête s’est volatilisée. La battue s’organise avec le soutien des gardes-chasse et des habitants.

 

Non loin de là... un agriculteur aperçoit le plantigrade dans un champ de choux. Il le tient même quelques minutes dans ses jumelles. Cette fois son compte est bon, mais l'animal disparait à travers champs. Les empreintes laissées par l'animal sont analysées par un spécialiste du zoo de Pont-Scorff, il confirme bien la présence d'un ours.

 

L'étau se resserre autour du fuyard, qui selon les gendarmes et les derniers témoignages, s'est caché dans un bosquet grand comme un terrain de foot, et encore... Les fusils hypodermiques sont chargés, un hélicoptère survole la zone en décrivant des grands cercles autour de la planque de l'ours, et une cage est installée (cette dernière sevrait à transporter les cochons). Les gendarmes vont bientôt mettre la main sur celui qui les fait tourner en bourrique depuis de longues semaines ! En vain, il faut se rendre à l'évidence, le plantigrade est encore passé entre les mailles du filet.

 

Ce n’est pas la première fois qu’une battue est organisée. Les jours précédents, des gendarmes et des chasseurs ont battu le terrain dans un safari pacifique, sans arme. Bois, champs et taillis ont été passés au peigne fin, bruyamment pour faire sortir la bête de sa cachette, sans réussite. Il y a eu également l'idée de mettre deux cages piégées, copieusement garnies de miel, de poisson et de pommes. Mais cette stratégie n'a pas porté leurs fruits non plus.

 

L’homme qui a vu l’ours devient la vedette des journaux télévisés. Après cette folle journée, plus personne n’apercevra celui qui est devenu une célébrité. L’histoire de l’ours de Ploëzal finira en queue de poisson.

 

Que s’est-il réellement passé à l’époque dans la campagne de Ploëzal ?

 

Un délire collectif qui aurait fait passer un blaireau pour un ours. Plus tard, un chien de grande taille, aux poils longs et de couleur sombre, sera retrouvé mort dans un fossé. On soupçonnera aussi un habitant de la commune de s’être déguisé en ours pour faire un gag, mais sans suite. L’ours de Ploëzal reste un mystère !

 

Aujourd’hui, une course à pied porte son nom. Depuis vingt ans, la Course de l’Ours est organisée entre le château de la Roche-Jagu et Tréguier. Quant à l'ours, il court toujours...

 

Partager
Please reload